Bunagana, tensions Teke-Yaka : Martin Fayulu alerte sur un projet de balkanisation de la RDC par des pays voisins

 

La République Démocratique du Congo (RDC) est malmenée dans l’Est (Nord-Kivu, Sud-Kivu, Ituri) par les groupes rebelles dont les hostilités ont provoqué l’occupation depuis plusieurs mois de Bunagana par le Mouvement du 23 Mars (M23) soutenu par le Rwanda, et dans l’Ouest par des tensions intercommunautaires opposant les peuples Teke et Yaka.

Cette situation pousse Martin Fayulu à alerter sur « l’intensification du projet de déstabilisation de la RDC par certains pays voisins avec la complicité de quelques compatriotes irresponsables ».

Le leader de l’ECIDé (Engagement pour la citoyenneté et le Développement) qui est en tournée euro-américaine, appelle « à faire de la lutte contre la détermination de nos ennemis à vouloir déstabiliser notre pays, un devoir prioritaire pour tout Congolais ».


« Ces dernières semaines, notre pays est enfermé dans un tourbillon de violences sans précédent, à travers l’occupation d’une partie de notre territoire par le Rwanda, l’intensification du projet de balkanisation de notre pays par le Rwanda et l’Ouganda, l’ouverture d’un nouveau front de violences à la machette dans la partie Ouest du pays, à partir du Grand Bandundu », alerte l’ancien candidat à la présidentielle de 2018.

Lire aussi  Tshisekedi président de l'UA : Jean Paul Civuila salue une désignation qui honore la RDC

Il déplore le mode opératoire de toutes les violences qu’enregistre la RDC, lesquelles « ne reflètent pas nos us et coutumes ».

Martin Fayulu appelle de ce fait, les conglais à se liguer comme un seul homme pour faire échec au projet de balkanisation de la RDC.

« Disons tous non, comme un seul homme, à toute forme de violences d’où qu’elles viennent. Refusons toute manipulation interne ou externe et tout élan de violences gratuites, préjudiciables à la cohésion nationale. Défendons tous ensemble, corps et âme, la partie en danger. Construisons la paix, l’unité et la fraternité entre nous et veillons sur l’intégralité de ce beau et grand pays… », dit-il.

Selon lui, c’est une question de survie collective, car estime-t-il, il y a péril en la demeure.

Dans une interview accordée à la presse internationale, le Président de la RDC, Félix Tshisekedi a annoncé l’arrivée sur le sol congolais de la force régionale qui fera face aux rebelles du M23 qui sont soutenus par le Rwanda.

Lire aussi  "La RDC n’a pas la maîtrise de la gestion de son territoire faute d’une vision prospective..." (Guy Loando aux députés)

Josué Mfutila

 

Lire aussi

Les plus populaires