Sessanga au sujet de son audition par l’Ass. Nat. sur l’affaire 21.000$ : « Je suis disposé à éclairer l’opinion publique par des éléments de preuve… »

La polémique déclenchée par Martin Fayulu sur les émoluments mensuels des députés nationaux qu’il estime à 21.000 USD, s’invite à l’Assemblée Nationale. Lors de la plénière consacrée à l’adoption du projet de loi de calendrier des matières, intervenant par motion incidentielle, le Député national Nanou Memba a appelé le bureau de la chambre basse du parlement à instituer une commission ad hoc pour auditionner ses collègues dont Delly Sessanga « à propos de leurs fausses allégations concernant le dossier 21.000 USD ».

À la presse, l’élu de Luiza dans le Kasaï-Central répond plutôt qu’il est prêt à éclairer l’opinion publique sur ses allégations par des éléments de preuve.

« Je suis en train de mener depuis des années un combat pour la réduction du train de vie des institutions. C’est un combat de conviction et un combat structurant pour notre pays et je le mènerai jusqu’au bout quoi qu’il en coûte et je ne me laisserai pas intimider par quoi que ce soit », réplique Delly Sessanga.


Et d’ajouter, « (…) je suis très serein à répondre à toute invitation de toute commission que ce soit, dans la vérité et dans l’intégrité. Et je suis prêt à répondre à toutes les questions qu’une structure au niveau de l’Assemblée Nationale devra me poser. Je suis disposé à éclairer l’opinion publique par des éléments de preuve que la soi-disant commission demanderait à pouvoir étaler ».

Lire aussi  RDC : Voici la liste complète de nouvelles nominations dans les entreprises et établissements publics

L’actuel opposant au régime de Tshisekedi renchérit qu’il n’est pas de nature à fuire ses responsabilités « et j’assume mes propos jusqu’au bout. Je mènerai ce combat quoi qu’il en coûte quelles qu’en soient les sanctions au sein ou en dehors de l’Assemblée Nationale ».

Soutenant la position de l’ancien candidat à la présidentielle de 2018, Delly Sessanga avait affirmé qu’avec les mécanismes des invisibles, les émoluments d’un Député national peuvent atteindre 21.000$.

Depuis lors, ce membre de la chambre basse du parlement est pointé du doigt par le bureau Mboso qui menace de le sanctionner.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires