4e phase opérations conjointes FARDC-UPDF : « les opérations militaires ne signifient pas parce qu’on a commencé à tirer, la paix sera directement restaurée » (Mak Hazukay)

 

Depuis le début de cette semaine, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo, en mutualisation des Forces avec les forces armées congolaises, ont lancé des opérations de traque contre les positions des rebelles ougandais ADF ( Forces Démocratiques Alliées) dans différents villages du secteur de Ruwenzori, territoire de Beni au Nord-Kivu.

Dans une sortie médiatique ce samedi 1er Octobre 2022, le lieutenant-colonel Mak Hazukay, porte-parole de ces opérations militaires, rapporte que ces actions de bombardement des bastions rebelles sont inscrites dans le cadre de la quatrième (4e) phase des opérations conjointes lancées entre l’armée congolaise et celle de l’Ouganda il y a environ sept (7) mois.

« Appelant la population et même les politiciens mal intentionnés au calme », il rappelle que » la paix ne se décrète pas » et que  » les opérations militaires ne signifient pas parceque on a commencé à tirer, la paix sera directement restaurée ».

Lire aussi  Ituri : 18 présumés criminels présentés au vice-gouverneur policier

Selon lui, le gouvernement doit donner un bon temps à l’armée pour la réussite de cette guerre sanglante.

En dépit des opérations conjointes FARDC-UPDF en cours dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, « les tueries des populations se poursuivent matin, midi et soir ».

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires