Drame Kinois, Godé Mpoyi, principal complice?

 

À première vue, la réponse qui saute aux yeux est positive. Chef de l’organe délibèrent de la ville province de Kinshasa aujourd’hui au bas de l’échelle, Godé Mpoyi laisse faire.

Un silence qui frise la complicité face à un état des choses lamentables. Godé Mpoyi connait sûrement quelque chose dans la gestion calamiteuse de Kinshasa confie un observateur qui demande la dissolution purement de l’Assemblée provinciale de Kinshasa. Pour cet analyste, familier des médias, il y a urgence. Députés provinciaux et leur chef, tout le monde dans le même box.

Godé Mpoyi élu grâce à sa casquette d’homme de Dieu, a la bouche cousue parce que pleine, fait-on noter. On ferme les yeux et la Bible reléguée au second rang, libre à Ngobila. Kinshasa a pris l’allure d’une ruine. Qui pour apporter le remède ? À dire vrai, les initiatives annoncées et prises sont loin d’apporter la solution. Problème : mal ficelées, elles ne représentent qu’un trompe l’œil. Tas d’immondices par là, routes délabrées, ville poubelle, obscurité au quotidien, insécurité et banditisme à la Une, pénurie d’eau potable, anarchie multiforme, disparité scolaire, tendance de vieillissement des infrastructures, Kinshasa se meurt de sa plus belle mort par complicité de Godé Mpoyi, président de l’Assemblée provinciale, déplore l’analyste.


L’homme serait surdiplomé en gestion financière. Question, où a-t-il jeté ses connaissances scientifiques assaisonnées de rigueur,? Au kinois d’ouvrir l’oeil face à son malheur.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires