Sud-Kivu : Théo Ngwabidje adhère à l’UDPS/Tshisekedi à quelques jours de la publication de l’enquête de l’IGF sur la gestion de la province

 

Le Gouverneur de la province du Sud-Kivu n’est plus membre de l’Alliance des Fédéralistes Démocrates du Congo et Alliés (AFDC-A) de Modeste Bahati Lukwebo. L’autorité provinciale s’est décidée, ce dimanche, d’embarquer dans le bateau du parti présidentiel, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi).

Seulement, cette adhésion intervient alors qu’une enquête de l’Inspection Générale des Finances (IGF) menée durant cent soixante-cinq (165) jours dans le Sud-Kivu, est en voie d’être publiée, ce qui attire la curiosité de ceux qui observent, avec attention soutenue, le microcosme politique.

Pas plus tard que vendredi dernier, la société civile du Sud-Kivu, qui était en conférence de presse, faisait pression à l’IGF pour rendre publiques les conclusions de cette mission d’enquête. Selon Adrien Zawadi, président de cette structure citoyenne, le rapport de ce service rattaché à la présidence de la République fait état de la gestion « macabre » de la province, caractérisée par le gonflement des chiffres, des surestimations et des détournements, s’il faut croire à un document qui circule sur les réseaux sociaux dont la société civile n’a pas obtenu un démenti auprès des services compétents.

Lire aussi  "Kabuya est un ingrat, il ne mérite pas d'être secrétaire général, même pas président de la rue de l'UDPS" (Fils Mukoko)

Cependant, il faut se rappeler que l’Inspection Générale des Finances mène sa patrouille financière même au sein des ministères ou autres institutions publiques détenues par les proches du Chef de l’État, le feuilleton IGF – EPST en est l’illustration par excellence.

Patrick Nguwo

 

Lire aussi

Les plus populaires