Mutualisation des forces : Les autorités ougandaises sollicitent l’autorisation du Gouvernement congolais pour étendre la zone des opérations Shujaa

Les autorités ougandaises se montrent déterminées à poursuivre les rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF) dans leur dernier retranchement. Cette position a été exprimée par le Président Yoweri Museveni lui-même ce dimanche 6 novembre 2022.

Dans une série de tweets vantant les prouesses de l’armée ougandaise, Yoweri Museveni a déclaré que les opérations militaires conjointes avec l’armée congolaise ont eu pour effet de disperser les ADF au delà de la zone ciblée par ces opérations militaires.

« (…) L’ennemi en désespoir a maintenant fui au delà des limites de nos opérations. Les terroristes ignorants ne savent pas qu’en quelques minutes (…) nous pouvons atteindre avec un feu meurtrier de nombreuses zones, bien au delà de la limite d’exploitation », écrit le Président ougandais.


Félicitant les armées coalisées pour le bombardement d’un vaste bastion des ADF vendredi 4 novembre, le Président ougandais promet d’atteindre toutes les zones où se cachent les terroristes « si les autorités congolaises » le permettent.

Lire aussi  FARDC-UPDF : Un groupe de pression dans la rue ce samedi à Butembo pour soutenir les opérations et refuser “l'ingérence” de la MONUSCO

« (…) Où qu’ils aillent, nous atteindrons tant que le Gouvernement congolais nous permettra d’opérer avec eux. Félicitations (…) au gouvernement de la RDC et à l’armée du Congo », promet Yoweri Museveni.

Lancées fin novembre 2021, les opérations militaires conjointes entre l’armée congolaise (FARDC) et l’armée ougandaise (UPDF) visent à éradiquer les ADF des territoires congolais de Beni (Nord-Kivu) et Irumu (Ituri). Sous pression de ces opérations, ces terroristes se sont déployés sur l’axe Komanda-Mambasa. La chefferie de Babila Bakwanza (Mambasa) est en passe de devenir la zone de contrôle de ces terroristes.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires