Négociations de Nairobi : Félix Tshisekedi fixe à nouveau les conditions pour la participation du M-23 (Exclusif)

Au cours de son adresse à l’occasion de l’ouverture des négociations directes entre la République Démocratique du Congo (RDC) et les groupes armés actifs dans l’Est de son pays, le président Félix Tshisekedi est revenu sur la question de la participation du mouvement du 23 mars (M-23) à ces pourparlers.

À cette occasion, Félix Tshisekedi a, de nouveau, rappelé la position prise par son gouvernement en rapport avec la participation du mouvement rebelle, soutenu par le Rwanda, à ces négociations. Pour Félix Tshisekedi, le M23 ne pourrait participer aux assises de Nairobi que « s’il se rétracte et accepte de quitter les zones conquises dans l’Est de la RDC ».

À en croire un participant à ces assises venu de l’Ituri, l’adresse du Président Félix Tshisekedi a soulevé une salve d’applaudissements des délégués venus de toutes les provinces de la RDC.


A l’issue d’un mini-sommet tenu à Luanda il y a quelques semaines, les participants avaient ordonné au M-23 de déposer les armes et se retirer des zones jadis conquises. Prenant acte de cet appel, le mouvement pro-rwandais avait plutôt souhaité rencontrer le facilitateur désigné de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) dans la crise rwando-congolaise.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires