Échos de développement au Kasaï Oriental : le Kasaï Central, le Sankuru, le Kasaï et Lomami attendent impatiemment leur tour!

 

À Mbuji Mayi comme dans d’autres entités du Kasaï Oriental, l’heure est à la modernisation et la construction des infrastructures de base. La province vit sous la cadence des chantiers bien que des personnes sans foi ni loi ne désarment pas et font parler d’elles à travers des détournements des fonds publics.

L’objectif inavoué est de mettre le bâton dans les roues de l’initiateur du programme de développement à la base, Félix Tshisekedi Tshilombo. Les deniers publics sont détournés à dessein. L’on se pose la question de savoir, comment, les auteurs de ce sale coup sont-ils entrés en possession de plus de 32 millions USD ? Quel argument ont-ils mis en jeu pour obtenir le décaissement de ces fonds? Certes, le voleur ne tarit pas d’intuitions mais le cas de la RDC est sans conteste, chronique.

Alors que Mbuji Mayi et d’autres entités du Kasaï Oriental sont en mouvement, les autres provinces de l’espace Grand Kasaï dont le Kasaï central, le Sankuru, le Kasaï et Lomami continuent d’attendre impatiemment leur tour. De ce côté, rien en vue. Des se demander finalement pourquoi seulement le Kasaï Oriental ? Serait-elle une province pilote? Tant de préoccupations qui font penser à la marginalisation d’autres entités de l’espace Grand Kasaï. Mais à quand la fin des travaux du fait de détournement des deniers publics qui ont la peau dure ?


Félix Tshisekedi a du pain sur la planche. Quand tout le monde exige le développement de son coin à travers le programme de 145 territoires, l’Équation se rend de plus en plus compliquée au point de compromettre l’initiative. Cependant la nation veut voir la suite du feuilleton afin d’en tirer les conséquences qui s’imposent.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires