Odeur de détournement à Mbuji- Mayi : Des voix se lèvent pour exiger des sanctions et le nettoyage des écuries !

 

Un autre scandale de détournement des fonds publics à Mbuji Mayi met en branle les réseaux sociaux. La destination de près de 32 millions USD reste jusqu’à ce jour, inconnue.

D’aucuns accusent l’entourage du président de la République comme responsable de ce rap des fonds destinés au programme de construction et réhabilitation des infrastructures au Kasaï Oriental. L’acte a eu raison de provoquer un tollé général dans l’opinion publique qui pense que le coup a été savamment préparé par des personnes qui ont pignon sur rue à la présidence de la République.

L’initiative vise à ternir l’image de Félix Tshisekedi et à maintenir le pays sous le joug du sous développement. Détourner en ce moment où l’IGF a les yeux grandement ouverts, relève de la mauvaise foi. D’où le bien fondé des voix qui se lèvent pour réclamer des sanctions contre les auteurs et le nettoyage des écuries pour sauver l’image de marque de Félix Tshisekedi animé du soucis de développer son pays.


Ainsi pensent des analystes, il ne convient pas d’avoir froid aux yeux. L’heure est venue de faire disparaitre la race médiocre autour du chef. Que des individus s’emparent d’une enveloppe aussi consistante et bloquent les travaux d’intérêt public, il s’agit tout simplement des ennemis du pays à considérer tels que. Rien de plus, leur sort c’est soit l’épée de la justice populaire soit la plus lourde peine de la justice.

Trop c’est trop, s’animer d’une mauvaise foi qui trahit mal, les vraies intentions d’une race anti peuple, mérite un châtiment correctionnel.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires