Kinshasa : Près d’une année après la délocalisation du marché Matadi Kibala, les marchés pirates refont surface au même endroit

Triste réalité, alors que des compatriotes ont perdu inutilement leurs vies, il y a une année déjà suite à la rupture des câbles électriques au niveau de l’ex-marché Matadi Kibala dans la commune de Mont Ngafula créant l’émoi à Kinshasa, l’autorité urbaine poussée à son temps à prendre des mesures corsées parmi lesquelles la délocalisation de ce marché, voit renaître le site sans autorisation.

Il est fait état du retour impuni des marchés pirates sur le site. L’impression ici est que mêmes les vendeurs crachent sur les morts, victimes de la politique de laisser- aller au sommet de la ville. Tout se passe au vu et au su de tous sans que la loi ne soit appliquée. Ici, il faut condamner aussi le laxisme dans le chef du bourgmestre de la commune de Mont Ngafula qui a dans ses attributions, la gestion quotidienne de cet endroit. Même attitude au niveau de l’assemblée provinciale de Kinshasa où, le sommeil a élu domicile depuis que cet organe est piloté par le pasteur Godé Mpoyi.
Responsable d’une église, le président de l’assemblée provinciale de Kinshasa, Godé Mpoyi affiche l’image d’avoir choisi le show vestimentaire improductif. Godé Mpoyi est aphone devant la débâcle de la ville capitale de la République démocratique du Congo. Ni lui ni les députés provinciaux de Kinshasa, personne ne dit mot. Une complicité à dénoncer contre leurs électeurs.
Le cas des marchés pirates sur le site Matadi Kibala interdit de fonctionnement, il y a une année doit interpeller les pouvoirs publics. Ceci fait partie de la gouvernance active. Attendre un autre drame pour prendre d’autres mesures, relève de la lâcheté. Une façon de faire les choses qui tue la ville. Kinshasa autre fois, ville référence africaine s’est transformée en une étrange jungle parce que gouvernée sans vision.
Gentiny Ngobila, Godé Mpoyi, les 24 bourgmestres que compte la capitale, l’heure est venue, chacun en ce qui le concerne de prendre ses responsabilités en mains, gérer avec efficience et prétendre ainsi, aider le président de la République Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans sa lourde mission de rebâtir la ville.

Lire aussi  Contrairement à l'annonce de Kabulo, le Stade des Martyrs non homologué par la CAF

Zamenga Odimbale


Lire aussi

Les plus populaires