Attaque rebelle à Beni : L’UNICEF exige la libération des enfants pris en otage à Bashu

 

Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) exige la libération « immédiate et sans condition » d’environ treize (13) enfants qui ont été prises en otage par les rebelles ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées), au village Makungwe, dans la chefferie des Bashu, territoire de Beni (Nord-kivu).

L’UNICEF condamne le fait que ces enfants, dont onze (11) garçons et deux (2) filles, soient traités d’une manière inhumaine en brousse.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 27 janvier, cette organisation internationale exige la libération sans délai et sans condition de « ces futurs cadres du pays ». Selon elle, les enfants n’ont pas une place dans des conflits armés et doivent être à l’abri de violence inscrit dans le droit international de la convention relative aux droits de l’enfant.


La nuit du 22 au 23 janvier dernier, plus de vingt-quatre (24) civils ont péri par haches et machettes des rebelles ougandais ADF, dans la chefferie des Bashu territoire de Beni, au côté de plusieurs otages.

Lire aussi  Beni : Des mouvements des ADF signalés de nouveau dans le secteur de Rwenzori

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires