Cardinal Ambongo devant le Pape : Pas un seul mot sur l’agression rwandaise!

 

Le cardinal Ambongo a surpris le monde lui qui criait sur tous les toits que la venue du pape François à Kinshasa est un honneur pour lui car l’occasion tombait à point nommé pour le Saint père de savoir tout sur l’agression rwandaise contre la RDC.

Curieusement, l’archevêque de Kinshasa et première autorité de l’église universelle en RDC n’a pipé mot sur cette agression du Rwanda contre son pays lors de ses discours devant le Saint père. Une attitude que d’aucuns condamnent au regard de l’urgence et de la gravité des choses. Connu pour son parlé sec, Fridolin Ambongo a orienté ses sujets sur des attaques personnelles à des mots voilés. Il était présent là où on ne pouvait l’attendre.

Questions : le cardinal aurait-il eu froid aux yeux ou bien était-il frappé d’amnésie ? Difficile de répondre à sa place. Sauf que pour des analystes, il a raté l’occasion de lever sa voix pour que l’humanité sache combien le Congo et son peuple vivent l’horreur de l’agression rwandaise via ses garçons de course du M- 23. Fridolin Ambongo n’a pas été patriote capable de défendre son pays agressé par un autre pays. C’est aussi ça le rôle d’un pasteur. Mais hélas, le cardinal a déçu.


L’enjeu de la présence du pape François à Kinshasa était de taille. On aurait souhaité qu’il arrive à Goma pour vivre de ses yeux l’horreur du drame de la campagne militaire rwandaise en RDC oubliée par son principal hôte l’archevêque métropolitain Ambongo Besunga. Il est ici utile de rappeler à tous que la lutte pour la libération du Congo du joug rwandais est une affaire de tous et de chacun.

Lire aussi  Enquêtes de l'IGF sur le marché Central (Zando), routes Elengesa, Kikwit... : Embrouillamini à l'hôtel de ville

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires