Développement des infrastructures numériques en RDC : Kibassa Maliba échange avec le Vice-président de la Banque Mondiale à Barcelone

 

Arrivé à Barcelone le 26 fevrier pour participer au programme Ministeriel de la GSMA, le ministre des Postes Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’information et de la communication a profité de son séjour pour échanger avec la délégation du Groupe de la Banque Mondiale conduite par le vice-président en charge des infrastructures.

Les échanges qui font suite de l’audience que le Ministre a accordée à la société Financière Internationnale du groupe de la banque mondiale le 8 fevrier à Kinshasa.

Pour rappel, début fevrier, une importante délégation composée des experts de la Banque Mondiale et de International Finance Corporation (IFC) avait présenté au patron des PTNTIC en RDC (République Démocratique du Congo) d’importants programmes dans le secteur des télécommunications pour le développement des infrastructures numériques.


Ils avaient discuté de l’engagement fort du Groupe de la Banque Mondiale dans le secteur des télécoms. La Banque Mondiale a un programme assez important dans le secteur et la IFC a également investi dans le secteur des télécoms pour le développement des infrastructures qui sont nécessaires au développement de l’économie, avait confié Malick Fall, responsable Pays de la IFC (Groupe de la Banque Mondiale).

Lire aussi  Ass. Nat. : Coco Mulongo, candidat pour remplacer Kabund

Ces experts du Groupe de la Banque Mondiale avaient fait comprendre que leur organisation compte investir dans les infrastructures numériques pour étendre la couverture des services internet dans le Pays. Raison pour laquelle, il faut massivement investir dans les infrastructures et le Groupe de la Banque Mondiale (Banque Mondiale et la IFC) pour le développement des programmes et des projets qui vont dans ce sens.

Ce qui permettra à une plus grande partie de la population d’être connectée, générer des activités et contribuer au développement de l’économie.
La première priorité c’est le développement des infrastructures et des projets qui sont déjà en cours du côté de la Banque Mondiale que de la IFC, fait-on savoir.

CP

 

Lire aussi

Les plus populaires