Agression rwandaise : Après le député Munubo, Claudel Lubaya adresse à son tour une question d’actualité à JP Bemba

 

Le Vice-premier ministre en charge de la Défense Nationale Jean-Pierre Bemba est de nouveau visé par une initiative parlementaire. Cette fois, il s’agit d’une question d’actualité adressée par le député nationale Claudel Lubaya à l’Assemblée nationale le mardi 4 avril à Kinshasa.

Cette question d’actualité porte sur le statut juridique, politique et administratif des zones cédées par les terroristes du M-23/RDF aux troupes de la Force régionale.

« Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a autorisé certains États membres de la Communauté des États d’Afrique de l’Est, en l’occurrence le Kenya, le Burundi, l’Ouganda et le Sud-Soudan, de déployer sur notre territoire, les éléments de leurs armées respectives. D’après le communiqué du 09 février dernier, sanctionnant la rencontre des chefs d’États-major des armées de l’East Africain Community (EAC) à Nairobi (Kénya), les États, ayant déployé leurs troupes dans le cadre de la Force régionale, se sont partagés, à travers leurs armées respectives, le contrôle et l’administration des zones laissées par le M23 après son retrait », a-t-il déclaré.


Et de poursuivre : « Par la voie des médias, l’opinion a appris que contrairement aux missions leur dévolues par les dispositions de l’article 187, alinéa 2 de la constitution et celles de l’article 5, alinéa 1 de la loi organique n°11-012 du 11 août 2011 portant organisation et fonctionnement des Forces armées, à savoir : la défense de l’intégralité du territoire national et des frontières, les Forces armées de la République Démocratique du Congo, acteur majeur en pareille situation, sont interdites d’accès au périmètre sous contrôle de la Force régionale. Or, comme vous le savez, aux termes de l’ordonnance n°21/015 du 03 mai 2021 portant proclamation de l’état de siège sur une partie du territoire de la RDC, ledit périmètre est, comme le reste de la province du Nord-Kivu, administré par les autorités militaires nommées à cet effet par le Président de la République », a-t-il ajouté.

Lire aussi  Kinshasa - Attaque de milice "Mobondo" : "Les dispositions sont prises pour sécuriser la population "(General Stasin Kizumu)

Il sied de signaler que le député Juvenal Munubo du territoire de Walikale avait aussi, en date du 03 avril, adressé une question orale écrite avec débat concernant l’entrée des troupes ougandaises dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Frank Kalonji

 

Lire aussi

Les plus populaires