Irumu : Des activistes des droits humains menacés par des présumés miliciens à Komanda

 

Des présumés miliciens « Tchini ya Tuna » actifs dans le territoire d’Irumu, au sud de la province de l’Ituri, profèrent des menaces contre trois (3) activistes de droits humains qui dénoncent les violations des droits humains dans cette zone.

Il s’agit de Christophe Munyanderu, coordonnateur territorial de la Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH) dans le territoire d’Irumu et de deux (2) responsables de la communauté Yira (Nande) parmi lesquels John Kihimba.

Dans un élément sonore partagé aux médias, des individus se présentant comme miliciens « Chini Ya Tuna » promettent de tuer ces trois (3) personnes qu’ils reprochent de « couvrir les miliciens Maï-Maï mais de trop parler des miliciens Chini Ya Tuna ». Christophe Munyanderu, visé en première ligne par ces menaces, appelle les autorités sécuritaires à assurer la protection de ces personnes qui vivent désormais en clandestinité.


Les autorités du territoire d’Irumu, qui ont toujours nié l’existence de cette milice, n’ont pas encore réagi à ces menaces. Depuis quelques mois, cette milice serait à la base des tueries de plusieurs citoyens dans la chefferie de Walese Vonkutu (Irumu), entité coutumière touchée par l’activisme sans borne des rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF).

Lire aussi  Beni : Un élément FARDC se donne la mort après avoir tué par balle son épouse

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires