Journée de deuil au Nord-Kivu : « Imposer aux gens une journée ville morte, c’est cracher sur l’économie de Butembo » (PNC)

 

La Police Nationale Congolaise (PNC) commissariat urbain de la ville de Butembo s’est à nouveau prononcé au sujet de l’organisation d’une journée de deuil ce mercredi 26 juillet 2023 au Nord-Kivu par la société civile.

Après sa première déclaration interdisant cette journée, le commissaire supérieur Polo Ngoma-Dit-Ntoto Jean-Paul a estimé cette fois-ci que cette décision vise à cracher sur l’économie urbaine.

‹‹ (…) Imposer aux gens une journée ville morte, c’est cracher sur l’économie. S’ils veulent se rappeler des victimes des manifestations anti-MONUSCO, ils doivent le faire sous méditation ››, dit-il.


Cependant, il appelle la population à vaquer librement à ses occupations. Seulement, la société civile campe sur sa décision.

Malgré le message du maire policier, les forces vives de Butembo fixent et informent l’opinion que ce mercredi 26 juillet reste une journée sans activité. Elles appellent les habitants à rester chacun dans sa parcelle.

Lire aussi  Ferdinand Kambere appelle les militants du PPRD à se joindre à LAMUKA dans la marche du mercredi 15 septembre

JC Mbafumoja

 

Lire aussi

Les plus populaires