Attaque de Sessanga à Kananga et du siège de Muzito : La CENI « craint une violence pendant la campagne électorale » (D. Kadima)

 

 

Déplorant le « climat d’intolérance » qui s’installe entre les compétiteurs déclarés de la présidentielle de décembre 2023, le président de Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Dénis Kadima dit « craindre que la période proprement dite de la campagne électorale puisse être une scène de violence ».

Il a dit aux partis et regroupements politiques convoqués au cadre de concertation organisé ce lundi 31 juillet, en perspective des échéances électorales en cours.

« Le climat d’intolérance s’installe petit-à-petit dans le processus électoral. Le week-end dernier, Mr Delly Sessanga et ses équipes ont été attaqués à Kananga par des personnes se réclamant d’être les membres de l’UDPS. Le même jour, les supporters de Mr Martin Fayulu ont attaqué les installations du parti Nouvel Élan de Mr Adolphe Muzito… Si durant la période de pré-campagne, l’intolérance s’installe entre les compétiteurs, la CENI craint qu’il ait une violence pendant la période de la campagne électorale », a-t-il regretté.


Et d’enrichir : « Ces actes d’intolérance sont en contradiction avec les valeurs démocratiques que prône notre société… ».

Lire aussi  Zambie/Passation de pouvoir : Félix Tshisekedi exprime toute la fierté de l'Afrique

Il sied de noter que le président du parti Envol Delly Sessanga a été attaqué par des personnes se présentant comme étant membres de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi) à Kananga, alors qu’il devait tenir un meeting politique. La même scène s’est reproduite à Kinshasa avec les membres de de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé) de Martin Fayulu, qui ont saccagé le siège du parti Nouvel Élan d’Adolphe Muzito.

José Muyaya

 

Lire aussi

Les plus populaires