Table-ronde/état de siège : Plusieurs membres de la « commission maintien de l’état de siège » quittent la salle de plénières

 

Les délégués à la table-ronde convoquée par le Président de la République Démocratique du Congo (RDC) pour statuer sur l’avenir de l’état de siège (en vigueur dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri) ont du mal à accorder leur violon sur le devenir de cette mesure sécuritaire exceptionnelle.

Preuve de ce climat de défiance, plusieurs délégués membres de la commission « maintient de l’état de siège » viennent de quitter la salle de plénières. Dans sa brève adresse aux médias, le président de cette commission renseigne que lui et ses collègues ont claqué la porte en signe de désapprobation à la tendance au maintien de l’état de siège. Le député provincial Martyr Abedjoa, élu de Aru, en Ituri, indique que lui et ses collègues sont « opposés au maintien de cette mesure sécuritaire conformément aux avis de la population qui nous attend de pieds ferme ».

Autour du député Martyr Abedjoa se trouvaient plusieurs délégués de la province de l’Ituri, notamment le coordonnateur provincial de la société civile, la coordonnatrice a.i de la société civile de Mambasa ainsi que plusieurs députée provinciaux de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Lire aussi  Insécurité en RDC: le Député Josué Mufula interpelle le Ministre de l'intérieur

Il faut dire que l’annonce des listes des participants à ces assises a soulevé beaucoup de remous au sein de l’opinion publique tant en Ituri qu’au Nord-Kivu. Plusieurs personnes dénoncent la mise à l’écart de certains acteurs clés de la société civile opposés à l’état de siège. En Ituri, la coordination de la société civile se plaignait de la présence, sur sa liste, des « personnes non reconnues » en remplacement de certains noms proposés.

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires