Kinshasa : Expiration de l’ultimatum de Godé Mpoyi à Ngobila, et après ?

 

Traitée de énième bourde de Godé Mpoyi, l’ultimatum que le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa a accordé au gouverneur de la ville de Kinshasa pour que ce dernier puisse révoquer certains membres de l’exécutif provincial, a expiré depuis lundi 18 septembre.

Curieusement, un silence radio caractérise l’auteur de l’ultimatum. C’est la coutume, dirait un kinois. Le tonitruant Président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa n’est qu’un agitateur spécialiste du show, selon des analystes. À trois mois de l’expiration de son mandat, il multiplie des sorties médiatiques vides d’effets contre son allié Ngobila. L’objectif visiblement est de s’offrir une santé politique face à un électorat déterminé à lui administrer une gifle s’il osait postuler à un niveau donné, fait savoir un habitué de l’hôtel de Ville.

C’est bien là, de la supercherie électorale. Aussi, accorder à Gentiny Ngobila 72 heures pour changer certains membres de son administration aurait- il réellement une portée à trois mois de la fin du mandat de l’actuel locataire de l’hôtel de ville de Kinshasa ? Assurément, non. Pourquoi alors, prendre des initiatives sans contenu? Voilà, la caractéristique principale de ceux qui ont pendant cinq ans présidé aux destinées des kinois confrontés à des multiples défis. Godé Mpoyi intellectuel de haut rang, surdiplomé, doublé de la qualité d’évangéliste s’est mis du mauvais côté de l’histoire. Triste réalité.

Lire aussi  Guerre en RDC : Quand Ambongo reprend les propos de Kagame

Ses bourdes lui ont valu le discrédit. Ceux qui croient encore en lui n’ont qu’à déchanter, ajoute l’interlocuteur. À en attendant, plus de 72 heures de l’expiration de son ultimatum, les kinois sont prompts à voir ce qu’il réserve comme recette nouvelle à la galerie pour se rattraper.

Zamenga Odimbale

Lire aussi

Les plus populaires