Guerre dans l’Est : Le M-23 et son allié rwandais auteurs d’un nouveau massacre des civils à Kisigari (Armée)

 

Un nouveau massacre des civils vient d’être commis dans le groupement Kisigari, dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

L’information a été rendue publique ce 10 octobre 2023 par les Forces Armées de la RDC. Dans un communiqué parvenu à ACTU7.CD, le porte-parole de l’administration militaire au Nord-Kivu renseigne que ce massacre est l’oeuvre des rebelles du fameux mouvement du 23 mars (M-23) soutenus par le Rwanda. Ce massacre a été commis dans la nuit du lundi à ce mardi 10 octobre 2023.

Citant des sources de renseignements, le lieutenant-colonel Ndjike Kaiko renseigne que les victimes ont été tuées « sous prétexte que ces dernières collaborent avec les Wazalendo ». La même source avance un bilan de sept (7) personnes froidement tuées parmi lesquelles des chefs de village et des notables.


L’armée congolaise qui qualifie ce massacre de « crime contre l’humanité », en appelle aux organisations régionales de « prendre toutes les dispositions nécessaires pour éclairer l’opinion nationale et internationale » pour faire la lumière sur cette tuerie. Ce communiqué de l’armée congolaise intervient alors qu’il s’observe une véritable contre-offensive des jeunes organisés sous le label « Wazalendo » contre les positions du M-23/RDF. Malgré le soutien du Rwanda, ce mouvement rebelle a enregistré plusieurs défaites depuis une semaine.

Lire aussi  Nord-Kivu : 5 morts dont un officier des FARDC dans une attaque de présumés Maï-Maï à Butembo

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires