Ituri : Plusieurs véhicules bloqués dans des bourbiers entre Mambasa et Badengaido

 

La saison des pluies que traverse le territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri, a entraîné une forte dégradation des infrastructures routières. Tel est le cas du tronçon Mambasa-Badengaido, long de plus de cent cinquante (150) kilomètres.

Depuis le début de cette semaine, il pleut quasiment tous les après-midi voire tous les jours sur une grande partie de Mambasa. Alors qu’il était censé être entretenu par la compagnie Premidis, l’axe Mambasa-Badengaido est dans un état piteux.

Le premier bourbier se situe à moins de dix (10) kilomètres de Mambasa. Ici, un ruisseau mal canalisé a fini par former un bourbier rempli de boue laissant s’échapper une odeur suffocante. Malgré les travaux « non encadrés » selon le constat qui se dégage, entrepris par une société chinoise, rien n’a changé. Et ce mercredi 18 octobre 2023, une colonne de véhicules s’y forme déjà.

Lire aussi  Spoliation des cimetières à Beni : 3 agents de l'État suspendus de leurs fonctions

Un autre gros bourbier vous attend juste à l’entrée du village Mamopi, à une douzaine de kilomètres d’Epulu. Chance, une jeune dame avec son bébé dans bras, est assise sous l’ombre d’un arbre. Les lèvres asséchées, elle confie à ACTU7.CD avoir passé la nuit dans la voiture coincée dans la boue.

« (…) C’est insupportable. Nous avons passé la nuit ici même, car Epulu c’est loin et je n’ai pas de famille à Mamopi. Pourquoi les autorités ne veulent pas ramener les Chinois qui jadis faisaient du bon boulot ici ? », interroge la jeune dame qui se rend à Beni au Nord-Kivu.

Plusieurs passagers sont obligés de marcher à pieds, laissant leurs véhicules derrière, coincés dans la boue. Des chauffeurs et leurs aides s’affairent à tirer un à un les engins de ces bourbiers. Des scènes d’incompréhension parfois éclatent…

Par ailleurs, plusieurs véhicules transportant des marchandises se sont écroulés entre Mambasa-Badengaido. Certains ont chuté suite aux érosions et au mauvais chargement depuis plusieurs semaines. Aucun engin de l’entreprise Premidis n’est à pieds d’oeuvre…

Lire aussi  Kananga : Vers la création d'un livre numérique des survivantes des violences sexuelles

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

 

Lire aussi

Les plus populaires