Insécurité au Nord-Kivu : La société civile alerte sur les conditions de vie difficiles des déplacés à Masisi

 

Il s’observe un afflux des déplacés de guerre ces derniers jours dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu). Venus de la chefferie des Bwito suite aux combats entre le M23-RDF et les compatriotes Wazalendo, ces déplacés vivent les uns dans des familles d’accueil, les autres sous des tentes, selon la société civile.

Dans une sortie médiatique ce vendredi 20 octobre 2023, Socrate Bwira, un des activistes de cette structure citoyenne, lance un SOS en direction des personnes de bonne volonté, aux ONG, mais plus particulièrement au Gouvernement congolais, afin de venir en aide à ces vulnérables.

‹‹ Jusqu’à maintenant, il n’y a pas d’assistance humanitaire. Ces gens-là vivent les uns dans des familles d’accueil, les autres dans des stades, d’autres encore dans des écoles non encore fonctionnelles. Ils vivent dans une situation de calvaire. Aux personnes de bonne volonté comme les humanitaires, mais aussi au gouvernement congolais, de venir en aide à ces vulnérables ››, a-t-il indiqué.


Pendant que la société civile du Nord-Kivu confirme le renforcement du M23-RDF dans la région, c’est un calme précaire qui s’observe sur presque toutes les lignes de front dans le territoire de Masisi où toutes les localités sont déjà passées sous contrôle des Wazalendo.

Lire aussi  Haut-Uélé : 2 personnes lâchement abattues par des hommes armés non identifiés à Dubele

JC Mbafumoja

Lire aussi

Les plus populaires