« Si jamais, même par hasard, une balle tombait sur Goma, nous allons réagir dans les heures qui suivront » (Lutundula à Kagame)

 

Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Christophe Lutundula a présidé, mercredi 25 octobre dernier, une importante réunion sur la situation sécuritaire dans l’Est du pays. Avec ses collègues de la Défense nationale, Jean-Pierre Bemba, de la Communication et médias et Porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya, ils ont eu des mots justes pour mettre la communauté internationale devant ses responsabilités.

Les ambassadeurs des États-Unis et des pays membres de l’Union Européenne (UE) ont eu droit à des preuves suffisantes sur l’activisme meurtrier du Rwanda dans l’Est de la RDC, entre le 18 et le 24 octobre.

Avec images à l’appui, des colonnes des troupes rwandaises ont franchi les frontières congolaises à Nkokwe, Runyoni, Kibumba, Tshanzu, sans que la liste ne soit exhaustive.


Le VPM Christophe Lutundula Apala pen’Apala estime que le Rwanda n’est pas dans la logique de la paix.

Lire aussi  Incursion de l'Armée rwandaise dans l'Est : Christophe Lutundula invité à interpeller Vincent Karega et exiger réparation

« Je peux vous dire, au nom du Président et au nom du peuple congolais, que si jamais, même par hasard, une balle tombait sur Goma, sachez que nous allons réagir dans les heures qui suivront », a-t-il menacé.

La RDC attend donc un soutien de la communauté internationale et prévient que le recours à la force est d’une grande probabilité.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires