Marche de l’opposition contre les élections du 20 decembre : Haro sur deux participants !

 

Décidément, en République Démocratique du Congo le ridicule ne tue pas. Des opposants au régime encore en place, initient une marche contre ce qu’ils qualifient de « simulacres d’élections »mais auxquelles ils ont pris part comme candidats président de la République.
Actu7.cd média sérieux et d’analyses, se propose de pénétrer dans les arcanes d’une initiative saugrenue.

C’est Mukwege, ci- après Prix Nobel de médecine converti en politique par goût de lucre et Martin Fayulu acteur politique de renom, prétendument de l’école Tshisekediste qui prennent le devant de cette marche vide de tout contenu selon un expert en la matière. Ce qui rend abasourdi ici , trouve son fondement dans la genèse même de leur volonté de participer aux élections comme candidats président de la République. Mukwege s’est estimé capable de battre les 25 autres candidats ( sic). Scientifiquement c’est une équation à multiples inconnues. Les détails sur l’utopie de sa démarche feraient dormir debout les lecteurs du média en ligne. Son échec prévisible pourtant, en dit long.

Lire aussi  Bukanga Lonzo : l' "empoisonnement" annoncé avec pompe par Matata Ponyo cache mal son intention de se soustraire à la justice

Un autre cas similaire, c’est celui de Martin Fayulu Madidi, son expérience en politique fairait de lui, un sage. Hélas, l’homme se montre perpétuellement novice. Après s’être dit non partant aux élections du 20 decembre, lui et sa clique, créant ainsi, un effet demobilisateur sur sa personne, Martin Fayulu va se rebiffer pour annoncer sa participation. Le candidat malheureux de 2018, s’est consciemment tapé dans les pieds. Ce fut le début d’une débâcle historique. Triste fin d’un acteur politique constate- t- on dans son entourage immédiat , aujourd’hui dispersé.


Que les deux candidats précités aient jeté plus de 100 mille dollars de caution dans l’eau pour contester plus tard les élections, cela tique. Le peuple est appelé à la vigilance. Trop c’est trop, s’indigne un analyste qui s’interroge également sur l’issue de la marche en termes de gain? Encore une fois, vigilance.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires