RDC : Un membre de la mission d’experts électoraux de l’UE décède à Kinshasa

 

Ce sont des circonstances d’une mort encore à élucider. Il s’agit du décès, la nuit de vendredi à samedi 23 décembre à Kinshasa, d’un informaticien belge de la mission d’experts électoraux de l’Union Européenne (UE) déployée en République Démocratique du Congo (RDC) pour les scrutins combinés du 20 décembre 2023.

D’après des sources concordantes, cet expert de l’UE est tombé du douzième (12è) étage de l’hôtel Hilton où il logeait. Une enquête a été ouverte par le Parquet afin de rendre claires les circonstances de ce décès.

Le procureur général s’y était rendu personnellement avec les services devant mener les enquêtes.


Pour rappel, ce citoyen belge décédé qui faisait partie de la mission d’observation électorale de l’UE (MOE-UE) réduite en une mission d’experts électoraux, devrait pencher son analyse dans plusieurs domaines, à savoir juridique, politique, électoral, les droits de l’Homme, le genre, les minorités, les médias et les réseaux sociaux.

Lire aussi  "Avec Félix Tshisekedi, le pays recouvre chaque jour ses droits, sa dignité et sa respectabilité dans le concert des nations" (Union sacrée)

L’UE qui s’est vu refuser par les autorités de la RDC d’utiliser des équipements satellitaires lors de sa mission électorale, a finalement décidé d’envoyer huit (8) experts électoraux, censés de suivre une méthodologie conforme à la déclaration de principes pour l’observation internationale d’élections et au code de conduite des observateurs électoraux internationaux, adoptés notamment par l’UE et par l’Union africaine (UA) sous l’égide des Nations Unies en 2005.

Cink Inkonge

 

Lire aussi

Les plus populaires