Marche de l’opposition : Le général Blaise Kilimbalimba annonce des poursuites judiciaires contre les organisateurs

 

Le Commissaire provincial de la Police/ville de Kinshasa, a annoncé des poursuites judiciaires contre les organisateurs de la marche de ce mercredi 27 décembre, appelée par certains candidats président de la République pour contester les irrégularités constatées lors du déroulement du vote du 20 au 21 décembre dernier.

Devant la presse, le général Blaise Kilimbalimba a déploré le comportement de certains organisateurs qui ont utilisé des mineurs qui ne sont pas accompagnés de leur parents, comme le prévoit la loi dans des manifestations publiques. Il a souligné que l’organisateur sera interpellé pour justifier la présence de ces mineurs dans cette manifestation.

« C’est vraiment déplorable si l’organisateur doit mettre en avant les mineurs qui ne sont pas accompagnés par les parents, ce que prévoit la loi. Aussi, je crois qu’avec le temps, l’organisateur sera interpellé pour justifier la présence des mineurs dans la manifestation pareille », a-t-il déclaré.

Lire aussi  Tollé contre l'enterinement de Malonda : OlengaNkoy a rencontré Fridolin Ambongo

Dans la foulée, le numéro un de la Police/Ville de Kinshasa rapporte que deux (2) policiers ont été grièvement blessés suite aux jets de projectiles orchestrés par les manifestants en colère ainsi que quelques mineurs.

Toutefois, Blaise Kilimbalimba n’a pas précisé le nombre des mineurs blessés lors de ces échauffourées, il promet cependant de donner plus d’éclairages après sa ronde dans les différents structures sanitaires qui les ont pris en charge.

Le candidat président Martin Fayulu et consorts avaient, dans un communiqué conjoint, annoncé la tenue d’une marche de protestation pour obtenir l’annulation et la réorganisation des élections générales sur l’ensemble du territoire national.

Frank Kalonji

 

Lire aussi

Les plus populaires