Beni : 4 corps sans vie découverts près de Mangina

 

Le sang des innocents a encore coulé. Les djihadistes ADF (Forces Démocratiques Alliées) sont, pour la énième fois, pointé du doigt dans le massacre des civils le jeudi 4 janvier 2024 aux villages Thohya et Makusa à quelques kilomètres de la commune de Mangina, territoire de Beni au Nord-Kivu.

Le député Alain Siwako, qui livre l’information à ACTU7.CD, affirme que le fait remonte de la nuit de mercredi à jeudi dernier, livrant un bilan encore provisoire de quatre (4) personnes tuées au côté de plusieurs autres portées disparues.

‹‹ (…) Les surnommés ADF et leurs complices viennent de massacrer les habitants de Mangina dans les champs à Thohya et Makusa. Certains habitants sont encore entre les mains de ces surnommés ADF vêtus en tenue militaire (…) ››, a-t-il écrit dans sa dépêche.


Selon notre source, ces rebelles se baladent et commettent en toute quiétude des crimes graves contre la population en dépit même de différentes alertes. Cet acteur politique espère au déploiement des éléments de la coalition FARDC-UPDF pour mettre terme à ce phénomène.

Lire aussi  Réformes électorales : "La Monusco est dans tout ce qui peut aider les congolais à trouver la stabilité" ( Leïla Zerrougui)

‹‹ (…) Il est urgent de déployer les militaires ougandais dans cette partie dans le cadre des FARDC-UPDF pour épargner les vies humaines ››, pense cet élu du territoire de Beni.

L’ennemi et ses complices, présume la même personnalité, seraient en recherche des produits champêtres dont les cacaos pendant cette période de la grande moisson.

JC Mbafumoja, à Beni

Lire aussi

Les plus populaires