Kasaï-Oriental : Les auteurs de la destruction du siège d’Ensemble pour la République à Mbuji-Mayi aux arrêts

 

Les auteurs de la démolition du siège d’Ensemble pour la République, parti cher à Moïse Katumbi à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental) le jour de la publication des résultats provisoires de l’élection présidentielle, sont aux arrêts depuis le mercredi dernier. Ce joli coup de filet est l’œuvre de la Police Nationale Congolaise (PNC), sous la houlette du Commissaire Général John Ciabuine.

La cérémonie de leur présentation devant la gouverneure intérimaire a eu lieu le même jour au gouvernorat de province du Kasaï-Oriental.

Lors de cette cérémonie, le Commissaire Provincial de la Police Nationale Congolaise (PNC) John Ciabuine a indiqué qu’un total de vingt-et-un (21) bandits répartis dans trois (3) groupes ont été maîtrisés.


Le premier groupe commandé par un certain Mpoyi Jeampy, opère au marché de Dibindi, communément appelé « Bakwadianga », dans le quartier Wetrafa et dans la place Kanyanya. Le deuxième groupe est constitué des jeunes qui s’étaient livrés à la démolition du bureau provincial d’Ensemble pour la République, alors que le troisième groupe, dirigé par Mpunga Bibimba Célestin avait agressé la candidate députée provinciale Adele Mbuyi, qu’il avait copieusement tabassée la journée du 20 décembre.

Lire aussi  Consultations : "il nous faut un gouvernement qui va résoudre les problèmes de la nation, pas celui qui ne va s'arrêter qu'à les analyser" (Jean-Pierre Lihau)

« Il y a belle lurette que la population de la commune de Dibindi se plaint contre une bande de malfaiteurs, et cette population, à chaque fois qu’elle arrivait à la police, c’était juste pour dire qu’elle était victime d’extorsion, victime des coups et blessure volontaires et tout autre acte de vandalisme. Nous nous sommes organisés avec tous ce que nous avons comme éléments, et nous sommes tombés sur cette bande des malfaiteurs que vous voyez devant vous », a fait savoir John Ciabuine Wa MIhigo, Commissaire Général de la PNC.

Cette action disciplinaire à l’endroit des inciviques qui gâtent la population de la ville de Mbuji-Mayi, témoigne de l’engagement du Gouvernement provincial et plus particulièrement de la Police Nationale Congolaise (PNC) à en finir avec les fauteurs des troubles.

Jacob Séraphin Nkita, à
Mbuji-Mayi

Lire aussi

Les plus populaires