RDC : L’Union sacrée encourage la CENI « à ne proclamer que les candidats qui ont été réellement élus par le peuple » (Communiqué)

 

L’Union sacrée de la nation a, à son tour, par le biais de son présidium, encouragé la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) à ne proclamer provisoirement élus à tous les niveaux, que les candidats qui ont été réellement votés par le peuple congolais, à l’occasion des scrutins combinés du 20 décembre 2023 dernier.

« Analysant le processus électoral, le Présidium de l’Union Sacrée de la Nation a, au cours de sa séance du jeudi 4 janvier 2024, félicité la Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI en sigle, d’avoir organisé des élections démocratiques, libres, inclusives, transparentes et apaisées dans le délai constitutionnel », peut-on lire dans ce communiqué signé par Mboso N’kodia.

Dans le même temps, le présidium de l’Union sacrée a appelé la centrale électorale, dans l’objectif de préserver la paix et la cohésion nationale, d’ « appliquer rigoureusement les dispositions de la loi électorale que requiert l’accomplissement de ses missions constitutionnelles ».


En outre, faisant suite à l’annonce par la CENI de la publication de la liste des candidats députés nationaux et provinciaux ayant bourré les urnes tout en détenant les DEV ainsi que d’autres incidents occasionnés par ces derniers le jour des scrutins le 20 décembre 2023, le présidium de la de l’Union sacrée encourage la CENI « à ne proclamer provisoirement élus à tous les niveaux, que les candidats qui ont été réellement votés par le peuple congolais, à l’occasion des scrutins combinés du 20 décembre 2023 dernier ».

Lire aussi  Blinken demande au Rwanda et aux autres pays de la région de cesser leur collaboration avec le M23

Annoncée selon le calendrier de la CENI le 3 janvier dernier, la publication des résultats provisoires des candidats députés nationaux et provinciaux a été reportée, suite aux différentes plaintes enregistrées par la centrale électorale pour des cas de « fraude ».

Pour rappel, la CENI a invalidé les suffrages de quatre-vingts-deux (82) candidats au niveau national et provincial, et les scrutins dans les circonscriptions de Masimanimba (Kwilu) et Yakoma (Nord-Ubangi) pour irrégularités massives dont la fraude.

Dan Bawuna

Lire aussi

Les plus populaires