Révélations troublantes sur la CENI : Tous les candidats membres des familles des membres du Bureau et de la plénière proclamés élus

 

C’est une enquête menée par les fins limiers d’Actu7.cd. Selon des sources qui se sont confiées au media non-aligné connu pour son professionnalisme, Denis Kadima a signé un scandale historique.

Tous les candidats membres des familles des membres du Bureau et de la plénière de la CENI ont été proclamés élus. L’on se rend à peine compte que le fameux critère du seuil de représentativité n’a servi qu’à un groupe d’individus au détriment de la majorité des candidats. À titre illustratif, les cas de Ron Bimwala, fils de Roger Bimwala membre de la plénière ; Aje Matembo femme et fils ne sont que les pions alignés par l’ancien vice-ministre des affaires étrangères fait questeur de la centrale électorale congolaise par des méthodes connues de tous.
Le fils Matembo est du reste proposé comme membre du prochain bureau d’âge de la future Assemblée nationale à constituer d’ici peu.

Lire aussi  RDC : Les missions des membres du Gouvernement sur le territoire national "illégalement réparties", Tshisekedi "ne fait pas mieux que Kabila"

Le scandale est de taille, le Congo rendu de plus en plus médiocre. Quel gâchis pour ceux qui ont réellement mouillé leurs maillots dans l’espoir de gagner en toute honnêteté ? Denis Kadima entre par la petite porte de l’histoire. Il a malicieusement beau crié d’offrir des élections crédibles aux congolais longtemps pris pour des naïfs. Le temps a fini par trahir cet acteur de la composante société civile/ confessions religieuses. Il n’est pas unitile ici de nuancer tout de même que la candidature du kimbanguiste Denis Kadima Kazadi n’a pas fait l’unanimité parmi les principales confessions religieuses du pays notamment, les catholiques et les protestants pour moralité douteuse. À ce jour, les tenants de la thèse des nominations de députés peuvent se frotter les mains et réunir suffisamment des preuves devant la cour constitutionnelle afin de mettre à nu les prétentions de cet homme considéré à jamais comme un loup en peau d’agneaux.

Lire aussi  Incendie à l'ex ONATRA : où en sommes nous avec les enquêtes?

Le temps a fini par donner raison à l’ECC et à la CENCO. La balle revient désormais aux juges de la haute cour appelés à dire le vrai droit afin de redorer l’image du pays ternie par la CENI.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires