Nord-Kivu : En perte de vitesse, le M23-RDF propose 400 USD à ses nouvelles recrues pour se renforcer en effectif (Armée)

 

Les rebelles du M-23/RDF sont fragilisés, les informations reçues toute cette semaine l’illustre noir sur blanc. Ce vendredi encore, l’armée congolaise, via le commandant de la 34e région militaire et commandant de la Task Force Nord-Kivu, vient de souligner la perte de vitesse de l’armée rwandaise et ses supplétifs dont l’effectif a été très sensiblement amoindri après les frappes de l’armée congolaise.

Dans un communiqué rendu public le vendredi 19 janvier, les FARDC informent sur le recrutement forcé des jeunes dont les mineurs par ces hommes de Paul Kagame. Selon ce communiqué, la mort est promise aux récalcitrants de ce mot d’ordre rebelle.

‹‹ Pour étoffer ses effectifs, les terroristes du M23-RDF recrutent par force les jeunes et mineurs dans les zones sous leur occupation tout en promettant un massacre au cas où ces derniers n’adhèrent pas à leur philosophie ››, peut-on lire dans ce communiqué.


Et de poursuivre : ‹‹ Ces mêmes terroristes recrutent en donnant une somme de 400$ aux jeunes, laquelle somme d’argent est tout de suite récupérée par force une fois que les recrues arrivent à Rutshuru au centre d’inscription ››.

Lire aussi  Kidnapping des membres de la Task Force : La société civile de Mambasa "déplore un silence coupable du Gouvernement"

L’armée appelle, à cet effet, la population de sa zone de responsabilité à la vigilance et à la dénonciation de tout cas suspect.

Cette semaine, la notabilité de Rutshuru a alerté sur la même situation appelant à l’intervention urgente de Kinshasa.

JC Mbafumoja

 

Lire aussi

Les plus populaires