Ituri : Élus députés provinciaux, deux anciens chefs rebelles doivent se désister pour « inéligibilité » (Avocat)

 

La publication des résultats des élections législatives provinciales est au cœur d’un vaste marathon dans la province de l’Ituri. Ces élections ont vu, rappelle-t-on, Thomas Lubanga et Yves Kahwa Mandro, deux (2) anciens chefs rebelles, être élus députés provinciaux.

Dans une lettre ouverte adressée aux deux (2) élus, Maître David Mokili Mungunuti rappelle que Thomas Lubanga et Yves Kahwa sont « inéligibles à titre définitif en application de l’article 10 de cette Loi électorale de 2006 » pour avoir été « condamné par décision judiciaire pour crimes de guerre, crime contre l’humanité et de génocide par la Cour Pénale Internationale (CPI) pour Lubanga Dyilo Jean Chrysostome alias Thomas Lubanga et par la Cour militaire de la défunte Province orientale pour Yves Kahwa Panga Mandro ».

Pour cet avocat et acteur de la société civile, ces deux (2) anciens chefs rebelles devraient se désister en faveur de leurs suppléants pour sauver leurs formations politiques des conséquences d’une invalidation éventuelle devant la Cour d’appel.


« (…) Ayez le courage de désister en faveur de vos suppléants, car vous déchoir est préjudiciable aussi bien à vous-même qu’à vos familles politiques et aux autres de vos candidats réguliers ou même élus ailleurs en Ituri qui peuvent être touchés par la nullité de vos voix après déchéance pour seuil et baisse des voix de vos listes (…) », prévient Maître David Mokili Mungunuti dans ce document parvenu à ACTU7.CD.

Lire aussi  Réformes électorales : Chez Bahati, Bintou Keita "plaide pour la représentation de la femme"

Et de poursuivre : « (…) notre devoir est de vous faire savoir toute notre indignation sur pied de l’Article 64 de la Constitution selon lequel tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l’exercera en violation des dispositions de la Constitution et des lois de la République. On ne peut accepter de gober une thèse selon laquelle on devra fermer les yeux sur vos irrégularités puisque tous les bienfaits de votre part ne vous dédouanent pas des condamnations pour devenir éligibles malheureusement ».

Chef de file du l’Union de Patriotes Congolais (UPC), Thomas Lubanga a vu sa candidature à la députation nationale dans le territoire de Djugu rejetée par la Cour constitutionnelle. Chef de la chefferie de Bahema Banywagi, Yves Kahwa Mandro a également été invalidé par la même décision de justice.

Contre toute attente, les candidatures de ces deux (2) notables ont été validées à la députation provinciale. Au terme de ces élections, Thomas Lubanga a été proclamé élu dans la ville de Bunia tandis que le chef Yves Kahwa Mandro l’a été dans le territoire d’Irumu. Il faut, enfin, dire qu’une autre demande d’invalidation de l’élection de Thomas Lubanga a été introduite par un autre citoyen à la Cour d’appel de l’Ituri.

Lire aussi  RDC : Fifi Masuka présente la situation globale de la province du Lualaba à Tshisekedi

La Rédaction

 

Lire aussi

Les plus populaires