Beni : Des usagers des routes dénoncent la multiplicité des barrières illicites à Ruwenzori

 

Des barrières illicites se sont multipliées, ces derniers jours, sur différents axes routiers du secteur de Ruwenzori, territoire de Beni au Nord-Kivu. Là, les usagers, menacés d’une part par l’activisme des rebelles ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées) et d’autre part de l’instabilité du taux d’échange sur le marché, sont sommés de payer des montants exhibitants pour accéder à leur destination.

C’est à titre illustratif l’axe routier Bulongo-Kulivuli, à Beni territoire. Long de quelques kilomètres seulement, plus de six (6) barrières y sont érigées, mettant en péril la vie de la population.

Quelques usagers abordés hors micro par le média en ligne non-aligné ce samedi 3 février, affirment que pour accéder à la rivière Semuliki par exemple, les éléments de l’ordre font payer plus d’argent aux trafiquants sans pour autant même vérifier la carte d’électeur.


L’armée à son tour, via le Colonel Okoko Bokeo, annonce déjà la supression de toutes les barrières érigées illicitement par certains éléments FARDC, surtout dans le groupement Isale-Bulambo sur ordre de sa hiérarchie.

Lire aussi  Beni : une bande de criminels dont des militaires incontrôlés FARDC arrêtés par la PNC à Oïcha

Si rien n’est fait dans l’immédiat, cette situation risquerait d’impacter négativement sur le mariage civilo-militaire, craignent les habitants de cette région.

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires