Agression rwandaise : Une nouvelle bombe attribuée au M-23/RDF fait un mort et quatre blessés graves à Sake

 

Une nouvelle bombe larguée par les terroristes du M-23/RDF depuis les collines surplombant la cité de Sake (Masisi) dans l’après-midi de ce lundi 19 février, a fait un mort et quatre (4) blessés graves évacués à Goma pour une prise en charge médicale.

La société civile locale contactée par ACTU7.CD dresse également un bilan matériel dont des maisons détruites et des biens de valeur endommagés.

D’après cette structure citoyenne, la personne décédée serait un enfant d’environ quinze (15) ans.


« Les victimes ont quitté le camps de déplacés à Mugunga pour se ravitailler en vivres et non vivres dans leurs maisons dans certains quartiers périphériques de la cité de Sake, avant que cette bombe ne tombe sur la côte. Les blessés, étant dans un état très critique, ont été acheminés à l’hôpital pour des soins de première urgence », dit la société civile.

Face à cette situation, cette structure alerte le Gouvernement de Kinshasa sur la situation qui continue à être plosive et dont les civils sans défense sont les premières victimes. Elle demande que des solutions urgentes à cette crise soient trouvées afin de stopper de compter des morts.

Lire aussi  Uvira-Insécurité : Après échange des tirs avec des bandits, l'armée perd un lieutenant et récupère 6 otages

« Nous continuons à compter des morts, nous continuons d’être affamés. Vous savez, tous les axes routiers sont coupés. Tous ce que nous pouvons demander, c’est au gouvernement d’agir vite parce que la situation est en train d’aller de mal à pire si des solutions ne sont prise dans l’urgence, nous allons assister à plus des morts liés à d’autres phénomènes, la faim, les épidémies et consort », poursuit notre source.

Dans un communiqué, l’UNICEF a appelé toutes les parties au conflit à protéger les civils parmi lesquels des femmes et des enfants qui sont comptés parmi les blessés et les morts.

David Lupemba, à Goma

Lire aussi

Les plus populaires