Guerre dans l’Est : Des dégâts humains et matériels enregistrés dans l’explosion d’une bombe à Sake

 

Une bombe, lancée à l’aveuglette par les rebelles du M-23/RDF la nuit du jeudi à ce vendredi 23 février 2024, a fait des morts et des blessés à Sake, une cité du territoire de Masisi (Nord-Kivu), localisée à une vingtaine des kilomètres de la ville de Goma.

Selon les FARDC, c’était une façon pour ces sanguinaires de vouloir reconquérir cette cité, leurs stratégies de sont avérées vaines. Des sources sur place pointent le quartier Mulyatha 2 qui a été leur cible. L’explosion de cet engin a causé la mort à deux (2) enfants et leur maman. Des blessés ont été dépêchés dans une structure sanitaire pour les soins appropriés, précise Djike Kaiko Guillaume, porte-parole du gouvernement provincial du Nord-Kivu.

Par ailleurs, l’armée rassure sa détermination à repousser catégoriquement ces insurgés. Pourtant, plusieurs pays du monde, dont la France et les États-Unis, demandent à ces terroristes rwandais de déposer les armes et d’opter pour une voie pacifique.

Lire aussi  Tripartite RDC-Burundi-RSA : Tshisekedi, Ramaphosa et Ndayishimiye discutent sur le déploiement des troupes de la SADC

JC Mbafumoja

Lire aussi

Les plus populaires