CAA : Encore un crash évité de justesse à l’aéroport de Goma

 

La RDC des crashs aériens et des cercueils volants. Encore un évité de justesse à l’aéroport de Goma.

Selon des sources, le commandant de bord de l’Airbus 330 de la Compagnie Africaine d’Aviation, CAA, quittant Goma pour Kinshasa, a au moment du décollage, à peu près 600m de roulage, senti un grand bruit, il a fait « une accéleration arrêt » en freinant au bout de la piste, et a demandé à la tour de contrôle de retourner sur le parking pour un contrôle technique. Les passagers ont été autorisés à quitter l’appareil et ont passé nuit à Goma sans aucune information sur leur prochain vol.

Ce poste de notre confrère Steve Wembi, démontre à suffisance le niveau du mal dans le secteur de l’aviation civile. L’on s’est toujours posé la question de savoir pourquoi ces appareils déclassés ailleurs font la Une Congo ? quelles sont les normes techniques en vigueur pour qu’un avion soit autorisé à exercer le trafic aérien en RDC ? Tant des questions demeurées sans réponse alors que les vies humaines sont mises à rude épreuve. Il ne se passe pas un jour sans que l’on signale un cas dans le secteur du transport aérien.


L’autorité en charge de l’aviation est invitée à double d’ardeur pour que l’image de l’aviation reprenne du poil de la bête.

Lire aussi  Des agents et cadres de la BIAC "exigent le dégel des comptes" de la banque "pour le paiement" de leurs "arriérés de salaire de plus de 30 mois" et "décomptes finaux"

Mupech-Pech André

Lire aussi

Les plus populaires