Guerre dans l’Est : Un élu de Goma saisit le Premier ministre pour déclarer le Nord-Kivu « province sinistrée »

 

Le député national élu de la ville de Goma Mumbere Bwanapuwa vient de saisir le Premier ministre de la RDC pour déclarer la province du Nord-Kivu une « zone sinistrée », afin de soulager les souffrances des populations de cette partie du pays dont le tissu économique est fragilisé par la situation sécuritaire caractérisée par l’agression rwandaise.

Dans cette correspondance adressée au Chef du gouvernement, Mumbere Bwanapuwa affirme que la déclaration de la province du Nord-Kivu comme une zone sinistrée permettra de mobiliser des ressources nationales et internationales pour venir en aide aux populations sinistrées et de mettre en place des mesures d’urgence pour leur protection et leur assistance.

Pour amorcer le processus de reconstruction économique de la province du Nord-Kivu, cet élu national de Goma recommande la prise des mesures d’allègement fiscal pour les populations du Nord-Kivu en difficulté afin de soutenir les familles apprauvies par le conflit et de leur donner les moyens de subvenir à leurs besoins essentiels.

Lire aussi  Kasaï Oriental : Assassinat d'un motocycliste à Mbuji-Mayi, le gouvernement provincial annonce le début des enquêtes

Pour y arriver, Mumbere Bwanapuwa Erick propose la réduction des taxes et impôts pour les populations du Nord-Kivu en difficulté, l’exonération des taxes sur les produits de première nécessité et la mise en place d’un programme de soutien aux entreprises locales pour relancer l’économie de la province.

À ce jour, il est rapporté au Nord-Kivu plus de 5 millions de déplacés internes dont 2 millions d’enfants suite à l’agression rwandaise sous le label M23-RDF et l’activisme des terroristes ADF-MTM à Beni dans la partie nord de la province.

David Lupemba, à Goma

Lire aussi

Les plus populaires