Nomination d’une femme à primature : Une ONG « réitère toutes ses gratitudes envers le président de la République pour ce choix judicieux »

 

Le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a, en fin de la journée de lundi 1er avril 2024, dévoilé le nom du chef du gouvernement de son pays.

Judith Tuluka Suminwa, une femme, c’est d’elle qu’il s’agit. Elle a été nommée cheffe du Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) pour le deuxième quinquennat de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

La nomination de cette femme à la tête du gouvernement national congolais, suscite des réactions des parts et d’autres.


Au Kasaï-Central, la directrice pays de l’ONG FMMDI (Femme Main dans la Main pour le Développement Intégral), Nathalie Kambala Luse, réitère toutes ses gratitudes au Chef de l’État pour avoir accompli sa promesse de voir les femmes occuper les grands postes de prise de décisions.

« Je suis très émue ! C’est avec une grande joie et satisfaction pour exprimer exactement ce que je ressens tout à l’heure dans mon cœur, mais c’est une joie immense quant à la nomination à la primature du gouvernement de la RDC d’une femme ; c’est une grande première dans l’histoire de notre pays. Au nom de toutes les femmes, nous exprimons toutes nos gratitudes envers le président de la République pour ce choix judicieux, et nous lui réitérons nos sincères remerciements de tout cœur, car il a eu cet esprit clairvoyant dans l’opération de ce choix », s’est réjouie Nathalie Kambala Luse, directrice pays de l’ONG FMMDI.

Lire aussi  Appel à la démission du gouverneur Bamanisa : "Tout ceci arrive parceque l’autorité provinciale n’a pas donné de l’argent " (Proche)

Et de poursuivre : « Je pense que madame Judith Tuluka Suminwa, Ministre du Plan qui a prouvé à la face du monde son talent et ses compétences dans l’exercice de ses fonctions. Voilà pourquoi aujourd’hui, elle est promue. Tout ce que nous pouvons lui demander, c’est de se démarquer de ses prédécesseurs et de mettre sens de l’action de son futur gouvernement l’intérêt supérieur de la population et aussi mettre autour de la table tout le monde pour l’émergence de notre pays. Nous savons que le pays traverse des moments difficiles à l’Est, nous demandons avec son avènement à la tête de ce gouvernement, si la guerre peut s’arrêter définitivement ».

« Nous lui réitérons nos sincères félicitations et lui promettons notre soutien indéfectible et toutes les femmes vont se mobiliser pour l’accompagner pour la réussite de son mandat combien exceptionnel et louable. Que Dieu lui donne la sagesse et l’intelligence dans l’exercice de ce mandat. Et nous pensons que, si elle travaille très bien, en 2028, nous aurons une femme à la tête de ce pays », a-t-elle conclu.

Lire aussi  Flash : le Premier ministre Jean Michel Sama Lukonde vient d'arriver à Beni

Laurent Beya wa Mukaya

Lire aussi

Les plus populaires