Kasaï-Central/Élections de gouverneur : Candidate, Denise Dusauchoy promet de « booster le développement à travers les investisseurs »

La candidate à l’élection de gouverneur prévue le 28 avril prochain pour le Kasaï-Central, Denise Disauchoy Mukendy, ne cesse de manifester sa volonté d’être à la tête de la province, pour la sortir du gouffre dans lequel elle est plongée depuis des décennies.

La surnommée « Guerrière » du Kasaï-Central compte beaucoup plus sur la confiance placée en elle par les grands électeurs qui veulent voir la province porter une nouvelle robe. La même confiance, elle l’a placée aussi sur la population centre-kasaïenne qui veut, cette fois-ci, que la province soit dirigée par une femme.

Pourtant, une vidéo d’elle postée sur les réseaux sociaux expliquait qu’elle voulait se retirer de la course. Mais la présidente de trois (3) équipes masculines et une (1) féminine de football à Kananga, fait savoir que c’était l’une de ses « stratégies politiques », lors son arrivée ce lundi 15 Avril 2024 au chef-lieu de la province du Kasaï-Central.

Lire aussi  RDC : Unis Mouvement Blanc demande à Tshisekedi de "nommer un 1er ministre qui va incarner une véritable rupture avec le passé" (Déclaration)

La native du territoire de Demba, dit mettre à profit son carnet d’adresse pour appâter les investisseurs vers le Kasaï-Central, afin de booster son développement avec comme des projets prioritaires la route d’espoir de Kalamba-Mbuji, la construction de la centrale hydroélectrique de Mbombo et le tissu environnemental qui a fait de Kananga un épicentre d’érosions à ces jours.

« (…) Comme vous les savez, sur le plan social, déjà avec mes propres moyens, je finance des campagnes sanitaires, agricoles, la prise en charge des lauréats des humanités jusqu’à la l’université (…), et si vous questionnez aujourd’hui même à un enfant de 4 ans sur Denise Disauchoy, il va vous parler de ce que j’ai fait et je continue à donner pour cette province. Comme gouverneure, ça sera en abondance. Je m’engage, une fois élue, de suivre régulièrement le circuit de financement des projets de la province, afin de parvenir à un bon changement », fait-elle savoir.

Lire aussi  Manifestations Anti-MONUSCO : La CENCO "appelle les auteurs politiques et les leaders communautaires à s'abstenir de tout discours de haine et de violence"

Et de poursuivre : « Cette province a besoin d’une femme déterminée, une dame de poing. Je viens en province toute seule, je n’ai ni personne devant moi ni en cours moins derrière moi, je n’ai que la distinguée première dame qui me console moralement et spirituellement. Et, je pense que je suis le meilleur choix des grands électeurs pour cette province. On doit arrêter de rêver, la province est en voie de disparition, des ravins poussent partout et pourtant la Banque mondiale est venue avec de grosses sommes d’argent. L’argent a-t-il été détourné ? La banque attend le compte rendu. En tant que journaliste, je veux y parvenir ».

Denise Disauchoy Mukendy a ensuite promis de dévoiler son offre politique, son plan d’actions devant les députés provinciaux le jour de la campagne électorale, au siège de l’Assemblée provinciale du Kasaï-central.

Laurent Beya wa Mukaya

Lire aussi

Les plus populaires