Équateur : Invalidé, destitué, réhabilité, poursuivi, puis interdit de quitter le pays, Bobo Boloko élu gouverneur

 

Décidément, l’imposture et la complaisance ont la peau dure en République Démocratique du Congo. C’est le cas de le dire avec ce qui vient de se passer dans la province de l’Equateur où le Gouverneur sortant, Bobo Boloko Bolumbu alors candidat à la députation nationale avait été invalidé pour fraude et tricherie, destitué plus tard, réhabilité mais poursuivi par la justice, puis interdit de quitter le pays, vient d’être élu gouverneur de cette même province.

L’on n’est pas loin d’une bêtise dans ce cas d’espèce. Peut-on vraiment parler développement dans une province où les dirigeants sont l’émanation de la légèreté ? Assurément non. Bobo Boloko a mis à nu l’image des institutions du pays. Il faut ici souligner le fait que c’est le destin de tout un peuple qui est sacrifié tant l’on connaît la médiocrité de la gouvernance de ce champion du chaos. Bobo Boloko aurait-il hypnotisé tout le monde au moyen de gri-gri pour paraître invisible et méconnaissable ? L’hypothèse ne tient pas.

Lire aussi  RDC : Kabund appelle la population à réserver un accueil chaleureux à Tshisekedi qui rentre au pays ce jeudi

Comment comprendre qu’un seul et même individu puisse se comporter impunément en mégalomane face à la multitude ? Que sont devenus les faits mis à sa charge par la justice et la CENI? Tant des questions qui nécessitent des réponses appropriées. Nombre d’analystes soutiennent déjà, l’initiative de changement de la constitution pour libérer le pays de l’élection des gouverneurs de provinces par les prétendus grands électeurs du reste corruptibles.


En attendant, l’avenir de la province de l’Equateur est sans retenu, sacrifié à l’hôtel des intérêts politiques obscures.

Mupech Pech André

 

Lire aussi

Les plus populaires