Tueries à Baswagha Madiwe : Kinshasa redit sa détermination à « poursuivre sans relâche les opérations de traque des ADF »

 

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) vient de communiquer sur les attaques ayant secoué des villages du groupement Baswagha Madiwe, dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.

Selon le communiqué de presse du gouvernement, les attaques ont ciblé les localités de Masala, Mahihi et Keme. Citant le rapport transmis par le gouverneur militaire du Nord-Kivu, le gouvernement de la RDC avance un bilan de quarante-et-une (41) personnes tuées et de neuf (9) blessés. Sans trop de détails, le gouvernement parle de « plusieurs dégâts matériels » répertoriés après le passage des Forces démocratiques alliées (ADF).

« Le gouvernement de la République (…) exprime toute sa compassion aux blessés et leur assure sa détermination à poursuivre sans relâche les opérations de traque de ces terroristes, lesquelles ont permis de neutraliser plusieurs d’entre eux et de libérer un bon nombre d’otages civils », lit-on dans le communiqué émanant du ministère de la Communication et Médias.

Lire aussi  RDC : Le gouvernement adopte de nouveau un projet de loi portant prorogation de l'état de siège en Ituri et au Nord-Kivu

Ce bilan est contredit par plusieurs sources de la zone. Déjà dans la journée de dimanche 9 juin 2024, plusieurs sources concordantes ont parlé de plus de soixante-dix (70) morts. Une délégation du commandement militaire des opérations Sukola 1 s’est rendue dans la zone pour « sensibiliser les paysans à ne pas collaborer avec les groupes armés et à rendre chez eux ».

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires