RDC : Judith Suminwa s’engage à « faciliter l’accès à la justice, promouvoir l’état de droit et renforcer l’autorité de l’État »

 

En marge de la présentation de son programme gouvernemental, ce mardi 11 juin 2024 à l’Assemblée nationale, la Première Ministre de la République démocratique du Congo (RDC) Judith Suminwa Tuluka s’est engagée à « faciliter l’accès à la justice, promouvoir l’état de droit et renforcer l’autorité de l’État ».

« L’engagement de renforcer l’autorité de l’État, de promouvoir l’État de droit et la démocratie, n’est qu’un vœu pieux sans un appareil judiciaire restauré et sécurisé. Il est donc impérieux d’améliorer le fonctionnement de l’appareil judiciaire et de veiller à la bonne administration de la justice d’une part, et d’autre part, d’améliorer les conditions de vie et de travail des magistrats et du personnel judiciaire », a dit la cheffe du gouvernement.

La toute première ministre femme que connaît la RDC, a fait savoir que pour permettre aux plus démunis d’être bénéficiaires de la justice, son gouvernement envisage de mettre en place un fonds d’aide judiciaire pour faciliter l’accès.

Lire aussi  Kasaï : Albert Puela "lance les travaux des consultations populaires sur la justice transitionnelle"

« Le Gouvernement mettra en place un fonds d’aide judiciaire en vue de faciliter l’accès à la justice pour les plus démunis et les personnes en situation de vulnérabilité. Il poursuivra l’amélioration progressive des conditions salariales et de travail du personnel judiciaire et dynamisera le fonctionnement des chambres disciplinaires du Conseil Supérieur de la Magistrature », a promis Judith Suminwa.

Dans son oral, la Première Ministre de la RDC a présenté un programme « ambitieux » de son gouvernement sous la vision du Chef de l’État Félix Tshisekedi réparti en six (6) piliers, chiffré à 92,9 milliards des dollars américains.

Daniel Bawuna

 

Lire aussi

Les plus populaires