Nord-Kivu : A Butembo, le SYECO craint le pire suite au non paiement des NU pendant cette période de confinement

Le syndicat des enseignants du Congo (SYECO) section de Butembo dit craindre le pire pour les enseignants nouvelles unités (NU) pendant cette période où les mesures pour lutter contre la propagation de la pandémie du COVID-19 s’imposent sur toute l’étendue de la République.

Mbusa Mutumwa, président du SYECO/Butembo, qui s’est confié à ACTU7.CD samedi 18 avril regrette que le gouvernement ne tienne pas à sa promesse de payer cette catégorie des enseignants pour ce moi d’Avril car selon lui, il y a un grand risque de famine dans les familles de ces enseignants qui attendaient tout des poches des parents d’élèves.

« Je sais que les enseignants sont dépassés par la situation. Nous attendons voir comment évolue la situation de la maladie et on a à dire que quand on peut encore se réunir, quand on peut mener une action ou une revendication mais actuellement c’est difficile de le faire. Que le gouvernement tienne ses promesses. Qu’il songe aussi à ces gens qui sont confinés et qui n’ont pas à manger. Il n’y a pas que Corona qui tue, il y a aussi la faim », a confié à ACTU7.CD Mutumwa Irénée.

Lire aussi  Ituri : Arrestation d'un chef rebelle Maï-Maï près de Biakato

Il sied de rappeler que les enseignants NU s’attendaient à leur salaire en ce mois d’avril, selon la promesse du gouvernement, mais jusqu’à présent, tous les regards semblent plutôt tournés vers le coronavirus.

Christopher Kambale, à Butembo

Lire aussi

Les plus populaires