RDC : Le Ministre B. Kambale compare la situation de Kamerhe à celle de Lumumba et fait volte-face

Depuis sa mise en détention provisoire au centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa dans le dossier relatif à l’utilisation des fonds alloués aux travaux de 100 jours du Chef de l’État, Félix Tshisekedi, l’affaire de Vital Kamerhe fait couler ancre et salive.

Dans la foulée des réactions, Billy Kambale Ministre de la jeunesse et initiation à la citoyenneté compare la situation du Président de l’Union pour la Nation Congolaise à celle de Lumumba.

« Ils ont corrompu certains de nos compatriotes, ils ont contribué à déformer la vérité et souiller notre indépendance. Que pourrai je dire d’autre », s’interroge-t-il sur son compte Twitter.


A lui d’ajouter,  » mort, vivant, libre ou en prison sur ordre des colonialistes, ce n’est pas ma personne qui compte. C’est le Congo, c’est notre pauvre peuple dont on a transformé l’indépendance en une cage d’où l’on nous regarde du dehors, tantôt avec cette compassion bénévole, tantôt avec joie et plaisir. Mais ma foi restera inébranlable. Patrice Emery Lumumba. La lettre à sa femme Pauline », conclut l’allié de Vital Kamerhe.

Lire aussi  Kinshasa : Willy Ngoopos lance les travaux de réhabilitation de la voirie secondaire Pompage, Kimbwala, Don Bosco

Issu de l’UNC, celui qui occupait les fonctions du Président de la jeunesse, avant d’être nommé ministre appelle les détracteurs du Président de son parti d’arrêter avec des raccordements frauduleux.

« Loin de moi l’idée de parler du Président de mon parti. Je suis astreint au devoir de réserve », rappelle-t-il, poursuivant qu’il ne peut commenter une affaire encore en justice.

Il précise de ce fait que ces derniers tweets rappellent tout simplement le héros de l’indépendance de la RDC et le calvaire qui a entouré les circonstance de son arrestation, indique le Ministre Billy Kambale Eraston sur son compte Twitter.

Pour rappel, Vital Kamerhe dont l’affaire se trouve encore en justice est reproché de détournement présumé des fonds alloués à l’exécution des travaux de 100 jours en RDC. Il est sous mandat d’arrêt provisoire et en détention depuis le 8 Avril dernier.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires