RDC : Un média en ligne pour les droits des enfants et femmes lancé à Goma

Www.infos-droitpourtous.com, c’est le nom d’un nouveau média en ligne qui a été lancé à Goma samedi 2 Mai 2020 par la Journaliste Yvonne Kapinga.

Ce média dont la ligne éditoriale se veut la publication des informations sur les droits de la femme et l’enfant vient d’être lancé au moment où des violations graves et des atteintes aux droits des enfants et de la femme sont signalés dans la partie Est de la République Démocratique du Congo écumée par l’activisme des groupes armés.

Selon Yvonne Kapinga fondatrice et responsable de ce média, les enfants ainsi que les femmes ne vivent pas hors du monde, ils sont comme les autres humains plongés dans les événements de l’actualité. Ils en sont des acteurs, amenés
le plus souvent à subir, parfois à agir. Pour cette journaliste, lnfos-droitpourtous son média en ligne, vient tant soit peu avec la visée d’informer également l’enfant et la femme sur ses droits afin de les mettre dans un confort susceptible de les inciter à réclamer leurs droits.

Lire aussi  Kasaï-Oriental : 10 présidents sectionnaires de l'UDPS désapprouvent la démarche du député Alidor Numbi

Pour elle,
en dehors des actes de désinformation dont les enfants et les femmes sont victimes et qui visent à en exploiter les ressorts, l’émotion
n’est pas en soi condamnable.

Ainsi, explique-t-elle, son média en ligne peut provoquer une prise de conscience, permettre aussi d’en appeler à la compassion et à la solidarité.

A la question de savoir comment ce média parlera des enfants et attester leur
présence dans les drames de ce temps, Yvonne Kapinga a expliqué que les enfants ayant survécu à ces
événements terribles sont déjà tellement traumatisés que toute exposition démesurée dans les médias ne peut qu’aggraver leur situation,
mais cependant, dit-elle, son média ne passera pas sous silence sur l’implication des enfants et femmes dans les événements de l’actualité mais dans le respect du code de déontologie journalistique et les règles professionnelles établies par l’UNPC en République Démocratique du Congo.

Par ailleurs, Yvonne Kapinga indique que l’actualité qui constitue l’ordinaire de l’information quotidienne des médias implique très souvent des enfants et femmes sans que ceux-ci apparaissent nécessairement au premier plan. Ainsi selon elle, ce n’est pas une raison pour les considérer comme quantité négligeable et, en particulier, les
priver de tout droit à raconter leur propre histoire.

Lire aussi  Débat sur la "congolité" : agitations dans le camp Katumbi!

Tommy Lupemba, à Goma

Lire aussi

Les plus populaires