RDC-Massacres à Beni : Une série des journées de deuil décrétées à Bambuba-Kisiki dès ce samedi

La société civile du groupement Bambuba-Kisiki, secteur Beni-Mbau décrète une série des journées de deuil dès ce samedi 23 mai 2020 sur l’ensemble du territoire de Beni (Nord-Kivu).

À cette occasion, les forces vives comptent compatir avec les victimes des massacres répétitifs odieux attribués aux présumés rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF) dans la région de Beni.

Le président de la société civile du groupement Bambuba-Kisiki annonce aussi la paralysie des activités samedi 23 et dimanche 24 mai 2020, afin d’exiger l’implication totale des autorités compétentes pour mettre fin à ce regain d’insécurité à Beni.


« Nous demandons à l’administrateur du territoire de Beni et au commandant des opérations Sokola 1, le général Jacques Nduru Ichaligonza d’arriver ici à Eringeti pour que nous, société civile, puissions échanger ensemble dans une réunion d’urgence de sécurité. Nous pourrons leur présenter notre plan local de sécurité. Nous l’avons fait en 2015 avec l’ancien Gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya et l’ex-commandant des opérations Sokola 1, le général Mbangu Mashita. Ce plan avait produit des solutions appropriées à nos problèmes. Voilà pourquoi nous les invitons d’arriver ici pour qu’on échange. À partir de ce samedi, nous allons rester à la maison et cesser toutes les activités sur toute l’étendue de Bambuba-Kisiki à Eringeti, Kokola, Mayimoya, Samboko. Même le dimanche, nous continuerons à enterrer et pleurer nos frères qui sont morts dans des circonstances inacceptables », a déclaré Bravo Muhindo Vukulu.

En l’espace de deux semaines, au moins quarante (40) personnes ont été tuées à l’arme blanche et à feu dans des attaques sanglantes des ADF dans le groupement Batangi-Mbau, territoire de Beni.

Fabrice Ngima, à Beni

Lire aussi

Les plus populaires