Sud-Kivu : L’armée capture 2 miliciens Makanika à Mwenga et récupère 7 armes de guerre et des munitions

Plusieurs combattants du groupe armé Makanika, sont tombés dans une embuscade tendue par l’armée jeudi 18 juin 2020 aux environs du camp des déplacés de Mikenge, dans le territoire de Mwenga, au Sud-Kivu.

Le capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole de l’armée dans cette zone opérationnelle , qui confirme l’information indique que ces combattants se cachaient souvent dans ce camp.

« Le matin de ce jeudi, vers 4h, ils revenaient des opérations qui ont eu lieu le lundi et mardi dans les villages Kangoo, Nyamara, et Bijabu, où Makanika et ses alliés ont affronté les FARDC pendant deux jours », explique t-il.


Selon lui , le bilan provisoire de cette embuscade fait état de 7 armes létales récupérées et 2 combattants blessés capturés. Après fouille dans ce camp de déplacés de Mikenge par une équipe Mixte Monusco-FARDC, 2 autres armes et une boxe des munitions de guerre ont été retrouvées, renseigne cet officier de l’armée au Sud-Kivu.

Lire aussi  RDC-Ass. Nat./réforme des entreprises : Clément Kuete propose la récapitalisation comme stratégie pour les entreprises minières

5 personnes ont été interpellées pour raison d’enquête. Les FARDC ont multiplié des stratégies pour assurer la sécurité de toutes les communautés dans les haut et moyen plateaux de Minembwe en particulier et de Fizi en général.

Pour certains membres de la communauté Banyamulenge, ce camps plutôt aurait été attaqué par l’armée qui est sensée le protéger. Ils appellent déjà l’armée à répondre, comme on peut le voir sur le tweet de l’honorable Nyarugabo.

« À 5h du matin du 18 juin , le camp des déplacés banyamulenge a été attaqué par les éléments des FARDC commis à leur protection. Comme à Gatumba, c’est la débande, des blessés, des disparus et des détenus au camp militaire. Le général Muhima et le Colonel Ekembe devraient répondre, mais hélas », a écrit le Député Moïse Nyarugabo sur son compte Twitter.

L’armée a lancé un appel aux groupes armés à déposer les armes.
« Le commandement du secteur opérationnel sukola 2 sud Sud-Kivu, demande à Makanika et ses alliés de déposer les armes et se rendre, si non ils seront responsables des conséquences de la guerre qu’ils imposent à la population, et répondront un jour devant la justice », conclut le capitaine Dieudonné Kasereka

Lire aussi  Beni : plusieurs morts et des maisons incendiées dans une nouvelle incursion ADF à Nzenga-Mutwanga

Tommy Lupemba

Lire aussi

Les plus populaires