Manif contre les lois Minaku et Sakata : Ilunkamba condamne et instruit le VPM de la justice d’organiser les poursuites judiciaires

Le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba a réuni autour de lui quelques membres du gouvernement jeudi 25 juin 2020 à la primature pour réfléchir sur les événements et manifestations qui se sont déroulés le mercredi 24 juin 2020 dans la ville province de Kinshasa. Il s’agissait des Ministres de l’Intérieur, de la justice et garde des sceaux, de la Décentralisation et Affaires Coutumières, des Relations avec le Parlement, ainsi que du Secrétaire du Gouvernement.

Selon le compte rendu fait par le Porte-Parole du Premier Ministre, Albert Lieke Milay, cette réunion a fait les points sur les évènements « inqualifiables » qui se sont produits aux abords du Palais du peuple et dans certains quartiers de la ville province de Kinshasa les mardi 23 et mercredi 24 juin 2020.

Les hôtes du Premier ministre ont condamné ces événements qu’ils ont qualifiés d’inadmissibles pendant la période de l’État d’urgence sanitaire décrété par le Chef de l’État Félix Tshisekedi.

Lire aussi  Sankuru : De retour au pays, Mukumadi rattrapé par le déni de la justice (Notabilité)

« Cette situation est d’autant plus intolérable que ces manifestations se déroulent en période d’État d’urgence, décrété par le Président de la République, Chef de l’État, lequel interdit notamment le rassemblement de plus de 20 personnes dans les lieux publics », peut-on lire sur ce compte rendu.

Et d’ajouter « cette situation est inadmissible dans un État qui se veut de droit. Il est intolérable qu’un groupe de personnes, sans qualité clairement définie, s’érige en une force négative et tente d’imposer son diktat en foulant aux pieds les lois de la République, au risque d’entraîner la nation dans des conflits intercommunautaires sanglants ».

De ce fait, Ilunga Ilunkamba a instruit le Vice-premier ministre de l’intérieur de veiller de manière permanente à l’inviolabilité du siège du parlement et à la sécurité des biens et des personnes, mais aussi de traquer les acteurs de ces actes de vandalisme.

D’autre part, le chef du gouvernement demande au VPM de la justice d’organiser des poursuites judiciaires à charge des personnes déjà appréhendées et de tous ceux qui seraient identifiés plutard, à l’issue des enquêtes qui seront diligentées.

Lire aussi  Ituri : Une femme tuée par un homme en état d'ivresse à Mambasa

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires