août 6, 2020

RDC-Lutte contre les appareils contrefaits et le vol des téléphones : Le ministre des PTNTIC met en place un Registre d’Appareils Mobiles

Partager cet article

Dans le souci de lutter contre les appareils contrefaits et le vol des téléphones mobiles, le ministre des Postes Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’information et de la Communication vient d’annoncer la mise en place d’un Registre d’Appareils Mobiles, RAM.

Selon un communiqué de presse parvenu à ACTU7.CD ce jeudi 06 août 2020, Augustin Kibassa Maliba annonce que le lancement de la campagne d’enregistrement des appareils interviendra le 24 septembre de l’année en cours.

Ci-dessous le communiqué

COMMUNIQUE DE PRESSE

La RDC entame sa lutte contre le vol et la contrefaçon d’appareils mobiles
Le Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, Son Excellence Monsieur Augustin KIBASSA MALIBA a pris le 10 juin 2020 l’arrêté ministériel N°CAB/MIN/PTNTIC/AKIM/KL/Kbs/002 portant mise en place d’un système C.E.I.R (Registre Central d’Identification des Équipements) appelé Registre des Appareils Mobiles (RAM) en République Démocratique du Congo.
Son Excellence Monsieur Augustin KIBASSA MALIBA s’exprimant sur le lancement du RAM a indiqué qu’il constituera un outil essentiel pour protéger les Congolais détenteurs d’appareils mobiles :
« Nous sommes heureux de mettre en place le RAM. Cette base de données nous permettra de limiter le marché des appareils mobiles contrefaits, combattre le vol d’appareils mobiles et améliorer la qualité du réseau de téléphonie mobile en bloquant les appareils non conformes aux normes internationales. »
Cet arrêté fait suite au Décret n°20/005 de Son Excellence Monsieur Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, du 09 mars 2020 modifiant et complétant le Décret n° 012/15 du 20 février 2012 fixant les modalités de calcul et les taux des revenus des prestations de l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPTC), en charge de la mise en place et de la tenue du RAM en République Démocratique du Congo.
Déjà présent dans de nombreux pays à travers le monde, y compris en Afrique, et recommandé par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), le RAM s’inscrit dans le Plan Nationale du Numérique de la RDC, cher au Chef de l’État, Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.
Enregistrement des appareils mobiles
Le RAM regroupera l’ensemble des numéros IMEI des appareils mobiles connectés sur les réseaux de téléphonie mobile congolais. Le numéro IMEI, composé de 15 chiffres, constitue le numéro d’identité internationale d’un appareil mobile.
Chaque appareil mobile sera enregistré dans le RAM moyennant le paiement en six échéances d’un droit d’enregistrement IMEI annuel auprès de l’opérateur de télécommunications concerné, pour rémunération des prestations de l’ARPTC dans le cadre de la mise en place et de la maintenance du RAM.
Lutter contre la contrefaçon
L’un des objectifs majeurs du RAM est la lutte contre la contrefaçon des appareils mobiles, omniprésente en RDC. L’utilisation d’appareils mobiles contrefaits constitue un danger réel pour la santé des Congolais et il est impératif pour l’Etat de mettre fin à ce fléau.

Le RAM reconnaîtra les appareils contrefaits et non-conformes et bloquera leur accès au réseau au terme d’une longue période de grâce. La déconnexion de ces appareils profitera à tous les utilisateurs, via une amélioration sensible de la qualité du réseau.
Combattre le vol d’appareils mobiles
Le vol d’appareils mobiles est un délit en constante augmentation en RDC depuis plusieurs années. Il est bien souvent accompagné d’actes de violence.
Le RAM apporte une réponse efficace à cette problématique. Les victimes de vol d’appareils mobiles pourront solliciter le blocage de leur appareil mobile volé auprès du RAM. En plus de protéger l’intégrité des données stockées sur l’appareil et empêcher toute utilisation ultérieure, un tel dispositif comporte un effet dissuasif à l’égard des voleurs potentiels.
Impact sur le secteur des télécommunications
La mise en place du RAM constitue une avancée significative dans l’organisation du secteur des télécommunications et quant à la disponibilité des services des télécommunications fiables et accessibles pour tous les Congolais. Elle ouvre la voie à d’autres projets destinés à la digitalisation des services publics en RDC, notamment dans le secteur de la santé et de l’éducation.
Ainsi, le RAM sera officiellement lancé le 24 septembre 2020 en République Démocratique du Congo. Une campagne d’information et d’explication sera réalisée avant son lancement officiel via les canaux appropriés, la presse écrite et les réseaux sociaux ainsi que par SMS.
En outre, un centre d’appel ainsi qu’un site internet dédiés seront mis à la disposition de la population.
Ensemble, créons un nouveau Congo et offrons à nos enfants la capacité de s’épanouir dans le monde de demain !

Contact : 0994235789
Mail  : [email protected]

Fait à Kinshasa, le 06 août 2020

Me. Séraphin UMBA KAPEPE
Directeur de Cabinet


Partager cet article
Actu7.cd