« Le dossier des juges de la Cour constitutionnelle est désormais une affaire classée » (Dr Bruno Miteyo)

Bruno Miteyo fait une table rase sur le dossier autour des juges de la Cour constitutionnelle. Le chef de la Maison civile du chef de l’État estime que « c’est désormais une affaire classée » après que les hauts magistrats aient prêté serment le mercredi 21 octobre devant le Président de la République « malgré la controverse suscitée principalement par le Front commun pour le Congo (FCC) qui a appelé ses cadres dans les institutions à boycotter la manifestation ».

Dans une mise au point transmise à ACTU7.CD mercredi 21 octobre par son service de communication, Dr Bruno Miteyo Nyenge, récemment nommé chef de la Maison Civile du Chef de l’État par le Président de la République, explique que « cette journée est mémorable car c’est un pas de plus que la Nation congolaise a fait vers l’instauration d’un État de droit ». Le chef de la Maison civile de Félix Tshisekedi constate que « la salle était pleine, remplie non seulement par les honorables députés et sénateurs, les membres du Gouvernement et d’autres institutions, mais également le peuple qui a pris massivement part à cet événement ».

Lire aussi  Sénat : le projet de loi portant autorisation de la 6ème prorogation de l’état d’urgence adopté

Ceci, est pour Dr Bruno Miteyo, « une preuve d’attachement du chef de l’État à une justice indépendante, socle de toute démocratie. C’est dorénavant une affaire classée », a-t-il dit.
Le nouveau chef de la Maison civile de Félix Tshisekedi entend impulser une nouvelle dynamique à cette institution rattachée à la Présidence de la République.


Aussitôt nommé, le Dr Bruno Miteyo a réuni ses trois adjoints pour valider une feuille de route trimestrielle et arrêter les actions clés à réaliser entre le mois d’octobre et le mois de décembre prochains. Ce, dans la perspective de doter la Maison Civile du chef de l’État d’une planification stratégique pour la période allant de janvier 2021 à décembre 2023.

La nouvelle dynamique imposée par Dr Bruno Miteyo, explique-t-on, s’inscrit dans la continuité des actions de feu Monseigneur Gérard Mulumba et rentre dans la vision du chef de l’État qui a comme socle  »le peuple d’abord ».

Lire aussi  Sud-Kivu : Liliane Banga à Bukavu pour s’imprégner de la santé de l’UNC

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires